4 plantes pour booster son immunité

Le système immunitaire, c’est l’ensemble des mécanismes de défense de l’organisme. Ce système est constitué de différents type de cellules, dont une grande partie est fabriquée dans la moelle osseuse. Le bon fonctionnement de ce système est le garant d’une lutte efficace contre toute sorte d’agents microbiens, de substances toxiques, des cellules anormales ou toutes autres agents infectieux, c’est pour cela qu’il est indispensable de le renforcer. Voici une liste de 5 plantes qui boostent notre immunité.

L’échinacée (Echinacea Angustifolia)

aplasie-medulaire-remede-naturelJ’ai découvert cette plante en Allemagne, où elle est souvent utilisée en cure pour booster l’immunité à l’arrivée de l’hiver . Cette plante, aux vertus immunostimulante, anti-inflammatoire et antiallergique qui nous vient d’Amérique du Nord, fût utilisée par les Amérindiens pour guérir les morsures de serpent ainsi que les plaies infectées. Depuis quelques années, l’échinacée fait l’objet de plusieurs études scientifiques, car ses bienfaits sont multiples et ses mécanismes d’actions encore inconnus.
Augmentation du nombre de globules blancs, protection des cellules saines, stimulation des macrophages, l’échinacée stimule efficacement les défenses naturelles de l’organisme.

Utilisation:
En Phytothérapie on recommande de la prendre en EPS (Extraits de plantes standardisées), de 6 à 8 semaines maximum.

Attention:
L’échinacée est contre-indiquée pour certaines maladies (maladies auto-immunes, VIH/sida…) ou dans certains traitements (corticoïdes, chimiothérapie, etc).
Il est conseillé de ne pas l’utiliser sur le long terme, car elle pourrait induire l’effet inverse et diminuer l’immunité.

Le ginseng (Panax ginseng)

Célèbre panacée de la médecine traditionnelle chinoise, le ginseng est connu depuis plus de ginseng-immunité-asthénie2000 ans pour ses nombreuses vertus médicinales. Il améliore de nombreuses fonctions physiologiques, en particulier l’immunité. Le ginseng s’utilise traditionnellement pour lutter contre l’asthénie, un état de fatigue générale sans raison apparente.  Il existe plusieurs plantes qu’on assimile au ginseng et qui n’en sont pas,  comme l’éleuthérocoque ou ginseng sibérien ou le ginseng, assurez vous donc de bien choisir votre ginseng.

Utilisation:
==> Il se présente sous la forme de poudre de racines séchées (en gélules) ou de racines entières a utiliser en décoction.
==> En tisane : 1 cuillère à café de poudre pour une tasse d’eau bouillante (150 ml), laissez infuser 5 à 10 minutes. Boire 3 à 4 tasses par jour.

Attention:
Le ginseng est contre-indiqué pour la femme enceinte ou allaitante, ainsi que pour les enfants et les personnes atteintes d’hypertension.

L’astragale (Astragalus membranaceus)

astragale-immunitéL’astragale possède des propriétés  antioxydantes, antivirales, antimicrobiennes et antibiotiques, l’alliance parfaite pour stimuler et renforcer le système immunitaire des personnes affaiblies. De plus, selon certaines études scientifiques, L’astragale stimulerait les cellules de la moelle et est de ce fait utilisé comme remède naturel pour traiter les patients souffrant d’anémie aplasique. En effet, des études réalisées sur l’animal et sur l’homme ont révélé que l’administration d’extrait de racine d’astragale augmente le méga-SCA (Activité Stimulant la formation de Colonies de Mégacaryocytes) et accélère le processus physiologique de création et de renouvellement des cellules sanguines. Elle agirait également comme catalyseur de l’interféron et rétablirait l’activité des lymphocites T chez les cancéreux*.

*Selon une étude menée par une équipe de recherches de l’Hôpital Anderson, à Houston au Texas.

Utilisation :
==> En médecine chinoise, il est recommandé de prendre une dose quotidienne de 250 mg à 500 mg, d’extrait sec. Cet extrait peut-être consommé sous forme de capsules.
==> En décoction de racine : 3 gr à 6 gr par 30 ml, a consommer 3 fois par jour.

Attention : 
==> l’Astragale est contre indiquée chez les personnes souffrant de maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques et la polyarthrite rhumatoïde.
==> L’emploi médicinal de l’astragale est également déconseillé aux femmes enceintes ou allaitante ainsi qu’aux enfants.

La griffe de chat (Uncaria tomentosa)

Cette plante d’Amazonie appelé aussi liane du Pérou, favorise le bon fonctionnement duLa-griffe-de-chat système immunitaire et possède d’excellentes propriétés antivirales, anti-tumorales, anti-rhumatismales et anti-leucémiques.
Malheureusement, même si les résultats in vitro ont été concluants, il existe très peu d’études cliniques qui confirmeraient ces effets sur l’homme. On se base donc sur l’usage traditionnel de cette plante.

Utilisation :
==> En décoction : Faire bouillir doucement de 1 g à 25 g de poudre d’écorce dans 250 ml d’eau durant 10 minutes. Prendre 3 tasses par jour.
==> En capsules : Prendre de 250 mg à 1 g, de 1 à 3 fois par jour.

Attention :
En raison d’un manque d’études, il est contre indiqué d’utiliser la griffe de chat chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez les enfants.

Publicités

Une réflexion sur “4 plantes pour booster son immunité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s