remede-naturel-infection-urinaire

8 Remèdes naturels contre les infections urinaires

Depuis ma dernière grossesse, je suis sujette aux infections urinaires, un désagrément dont je me passerai volontiers, comme beaucoup d’entre vous je présume. Ma dernière infection urinaire me tomba dessus un jeudi, mon premier réflexe fût de boire de l’eau en grande quantité afin d’en venir à bout le plus vite possible. Bien sur le vendredi soir , mon infection était encore là et il était trop tard pour aller voir le médecin. Je suis donc passée à la vitesse supérieure et j’ai  essayé toute sorte de remèdes, ceux que je connaissais comme ceux que je n’avais jamais testé. J’ai donc répertorié 8 Remèdes naturels contre les infections urinaires.

L’infection urinaire, causes et symptômes

C’est un fait, les femmes sont les plus touchées par les infections urinaires, voici quelques solutions pour prévenir ou venir à bout d’une infection urinaire. Attention toutefois, ceci ne remplace pas une consultation chez le médecin, car si l’infection urinaire persiste, elle peut se transformer en un problème urinaire très grave.
On reconnait une infection urinaire à ses symptômes qui incluent, une envie fréquente d’uriner, une sensation de brûlure en urinant, urine en petite quantité, changement de couleur de l’urine, douleurs , fièvre, etc.
Les causes d’une infection urinaire sont multiples. Elles peuvent être dues au fait de retenir l’urine trop longtemps,  aux grossesses, au diabète, à une ménopause, la prise d’antibiotiques, de contraceptifs oraux ou encore au  stress.


1. L’Eau

remede-naturel-infection_urinaireMême si ce n’est pas le cas pour moi, ne pas boire assez d’eau reste l’une des principales causes de l’infection urinaire, alors un seul mot d’ordre en cas de cystite, buvez, buvez et buvez.
Il est néanmoins important de répartir la consommation d’eau uniformément sur la journée, environ deux verres d’eau toutes les 2 heures. En augmentant votre consommation d’eau, vous favoriserez la miction et aiderez ainsi à éliminer les bactéries nocives dans les voies urinaires infectés.

2. Le jus de canneberge

L’acide hippurique contenu dans les canneberges inhibe la croissance de bactéries E. coli, la cranberriescause la plus fréquente des infections urinaires. Le jus de canneberge est l’un des remèdes naturels, les plus recommandés en cas d’infections urinaires. Il faut tout de même s’assurer que le jus ne contient pas trop de sucre sinon c’est l’effet inverse qui aura lieu. Privilégiez le jus de canneberges pur ou des canneberges séchées. Vous pouvez aussi consommer des myrtilles ou du jus de myrtilles pour les même résultats.

Attention:
Bien que la canneberge soit très efficace en cas de certaines affections urinaires, elle est contrindiquer en cas de cystite interstitielle.
Les personnes prenant un traitement anticoagulant, les femmes enceintes ou allaitantes doivent éviter la consommation de canneberge.

3. Le bicarbonate de soude

bienfaits-bicarbonate-infections-urinairesLorsque les premiers signes de la cystite apparaissent, pensez à ajouter une cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau. En effet, le bicarbonate neutralise l’acidité de l’urine et rééquilibre le PH de l’organisme.

Attention:
Les patients cardiaques, souffrant d’hypertension artérielle ou d’un autre problème de santé pouvant être influencé par l’apport en sel doivent consulter leur médecin avant de prendre du bicarbonate de soude, car celui-ci a une teneur élevée en sel.

4. Le persil

Le de persil est un diurétique, de plus il possède des propriétés anti-fongiques et il contient une persil-remede-naturelhuile essentielle agissant comme antiseptique urinaire.  Voilà comment l’utiliser :

==> Faites bouillir 4 tasses d’eau
==> Hachez l’équivalent de 2 cuillères à soupe de branches de persil frais
==> Faites infuser le persil pendant 20 minutes puis filtrer
==> Buvez quatre tasses par jour pendant 7 jours maximum.

Attention :
Les femmes enceintes et allaitantes ne doivent pas consommer cette tisane.

5. Les queues de cerise

queues-de-cerise-bienfaitsChaque été je met des queues de cerise de côté, pour mes cures dépuratives et détoxifiantes. Lors de mon infection urinaire, je me suis dite que la tisane de queues de cerise pourrait me faire du bien. Je me suis donc plongée dans mes livres de phytothérapie et autres grimoires, et bingo! cette tisanes permet de nettoyer la vessie grâce à son action diurétique, c’était donc parfait pour moi.

Utilisation :
==> Faites une décoction d’environ 4 cuillères à soupe de queues de cerises, dans une casserole remplie de 1 demi-litre d’eau
==> Portez à ébullition à couvert pendant 5 minutes
==> Retirez du feu et laissez infuser environ 20 minutes
==> Filtrez et buvez deux à trois tasses par jour.

Attention :
Si vous avez de gros problèmes de calculs rénaux , évitez la consommation de queues de cerise, car ces calculs pourraient se déplacer et provoquer des blocages.
Il est par ailleurs déconseillé de consommer plus d’un litre de jus de queue de cerise par jour.

6. L’ORTIE

Après avoir bu de l’eau sans toute la journée, je suis passée à l’ortie. L’ortie est connue pour ses ortie-remede-miraclevertus dépuratives et détoxifiantes. En effet, elle agit sur les calculs urinaires et rénaux et grâce à ses effets diurétiques et anti-infectieux.

Utilisation :
==> Faites infuser 2 cuillerées à café de feuilles d’ortie dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes
==> Buvez deux à trois tasses par jour.

7. Le thym

tisane thym zaatarCertaines personnes m’ont fortement recommandé le thym pour venir à bout de mon infection urinaire, ce n’est pas tombé dans l’oreille dans sourde, je suis une grande fan de thym, j’en fait des tisanes, des soupes, des fumigations etc. Bref, je n’ai pas hésité une seconde, direction mes placards à herbe et hop tisane de thym.

Utilisation :
==>
Faites infuser 2 cuillerées à café pendant 5 minutes maximum au risque d’avoir une tisane trop amère
==> Buvez deux à trois tasses par jour.

8. L’échinacée

L’Echinacée est connue pour avoir de grands bienfaits sur l’immunité. En effet, elle lutte aplasie-medulaire-remede-naturelefficacement contre différents germes, dont  l’Escherichi coli. Cette plante est donc particulièrement efficace dans la lutte contre les infections urinaires. l’OMS lui reconnaît d’ailleurs un intérêt pour prévenir les infections urinaires.

Utilisation :
En Phytothérapie on recommande d’utiliser l’échinacée en EPS (Extraits de plantes standardisées)
==> Si vous trouvez des racines d’échinacée, vous pourrez préparer une décoction.
==> Préparez une décoction à partir d’1 gramme d’échinacée pour une tasse d’eau (laissez bouillir 5 minutes)
==> Vous pouvez en consommer jusqu’à trois tasses par jour.

Attention:
L’échinacée est contre-indiquée pour certaines maladies (maladies auto-immunes, VIH/sida…) ou dans certains traitements (corticoïdes, chimiothérapie, etc).


 

Et voilà j’espère avoir pu vous aider à atténuer les douleurs et l’inconfort de l’infection urinaire en attendant d’aller voir votre médecin. Si vous connaissez d’autres remèdes n’hésitez pas à partager avec nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s